MCIWHU : La conférence de presse de Pep Guardiola

0
356
Manchester Evening News

« Le défi n’est pas d’atteindre 20 ou 21 [victoires consécutives TCC], c’est de battre West Ham. C’est le seul défi que nous ayons. Les résultats sont la conséquence de notre travail quotidien. »

« [Kevin de Bruyne] est en pleine forme. Il l’était déjà contre Gladbach. Je ne nie pas que c’est un joueur-clé pour nous. Il sera très important pour cette fin de saison. Je ne sais pas pourquoi [il n’a pas encore prolongé]. Je ne suis pas impliqué, mais il lui reste 2 ans. »

« Malheureusement [les gens ont perçu la victoire contre Gladbach comme facile]. Quand on gagne on est un génie, et quand on perd un désastre. Je n’y prête pas attention. La meilleure chose dans ce pays est que les gens parlent moins qu’en Espagne ou qu’en Allemagne. Ici c’est mieux. Ce n’est pas un gros problème. Le problème est de savoir ce que valait le match, ce qu’ils ont fait en poules. Je connais bien Gladbach parce que j’ai travaillé 3 ans en Allemagne, et je connais leur valeur et leur qualité. »

« [West Ham] est en course pour la Ligue des Champions. Ce n’est pas qu’une bonne série, ce sont des mois de travail. Cela montre leur force. Ce que j’ai vu c’est plus de rythme par rapport aux saisons précédentes. Ils ont des joueurs fantastiques comme Declan Rice. Je suis un grand fan de lui et [MichailAntonio est un poison par ses déplacements. David Moyes, je l’admire aussi comme j’admire [RoyHodgson. Ils ont une très longue carrière. J’adorerais avoir cette carrière et cette passion. Je ne peux pas oublier que mon premier match en Premier League était contre Sunderland, dont il était le manager. Il a été très gentil, il m’a conseillé sur le championnat. Nous verrons demain. La saison parle pour eux. Il comprend le football parfaitement et est très expérimenté. Je rêve d’arriver un jour comme Carlo Ancelotti très calmement. Ils vivent comme le Bouddha. Dans les bons moments, ils sont calmes. Dans les mauvais aussi. Il a l’expérience pour. Demain ce sera vraiment difficile parce que tous les gros clubs ont souffert contre eux. C’est une bonne équipe. »

« D’abord il faut avoir une organisation très solide et des gens adorables dans le staff et parmi les joueurs [pour réussir]. Quand on réussit ce que nous avons fait en 4 ans c’est parce que nous avons de grands joueurs. On peut gagner un titre avec des joueurs moyens. Pour en gagner beaucoup, il faut des grands joueurs, qui coûtent cher. C’est mon point de vue. Ce n’est pas du sarcasme, c’est la vérité. Quand UnitedMilan, le Celtic, les RangersBarcelone ou le Real Madrid gagnent des titres, c’est parce qu’ils sont plus riches que les autres. Nous avons ce passif. Cela nous suivra toujours je pense. Pour beaucoup de journalistes, la seul raison pour laquelle nous gagnons est l’argent. Nous l’acceptons. D’autres clubs ont plus de budget que nous, mais nous devons vivre avec. Nous avons une organisation très solide, une éthique professionnelle dans le staff, que nous avions déjà à Barcelone et au Bayern. Tous les départements du Club sont une machine. Ce que nous avons fait les 4 dernières saisons est impossible à maintenir sur le long-terme. Les meilleurs joueurs coûtent cher. Je dirais que parce que le Club était moins présent dans l’élite les 30-40 dernières années, les gens se demandent ce que nous faisons là. Pour y être il faut dépenser. Avant, quand United gagnait régulièrement c’était grâce à leurs dépenses. Barcelone et [le Real] Madrid également. C’est ainsi, mais je n’ai pas l’impression que nous sommes si différents. Mais nous devons l’accepter. »

« Gabriel [Jesus] est très généreux, il pense toujours à l’équipe avant lui. S’il était plus égoïste il marquerait beaucoup. C’est le premier à se sentir coupable, mais quand on voit ce qu’il apporte je n’ai rien à redire, au contraire. Il progressera, il est jeune et son sang-froid face au gardien viendra avec les années. C’est comme le bon vin. Il doit juste être plus calme devant le but et savoir qu’il en est capable. Il est encore jeune et il apprendra. »

« La défense ne se limite pas à John [Stones], Ayme (Aymeric Laporte), Ruben [Dias], Kyle [Walker] ou João [Cancelo]. Lors du dernier match, Phil [Foden], Raz (Raheem Sterling) et Gabriel Jesus nous ont aidé, Bernardo aussi. Je pense que c’est pareil que la saison dernière : nous concédons peu, mais après 4 matchs à l’extérieur nous n’avons rien concédé : 5,6,7 tirs… C’est le seul moyen de remporter des matchs. J’espère que nous continuerons ainsi. »

Nos réseaux : Facebook – Twitter – Instagram – Site Internet