La Premier League 2018-2019 : Quels enjeux pour les Centurions ?

0
840

La saison suivant un titre de champion domestique n’est jamais la plus facile à gérer. Plus encore, elle caractérise souvent les difficultés qu’ont les joueurs, l’entraineur et le staff de ce dernier à garder le même état d’esprit durant une saison supplémentaire dans la conquête d’un titre convoité par plusieurs rivaux.
A l’aube d’une saison de Premier League prometteuse avec l’arrivée d’éléments tels que Sarri sur le banc de Chelsea, épaulé par un de ses anciens joueurs du Napoli Jorginho, pourtant longtemps ciblé par Manchester City, ou encore le mercato aux grandes ambitions de Liverpool et d’Arsenal, Manchester City semble bien plus calme que ses autres concurrents directs. On pourrait même ajouter l’autre club de la ville, Manchester United qui n’a enregistré que peu d’arrivées, mais qui sera à coup sûr aux premiers plans de la bataille pour la première place. Mais quels sont les enjeux à venir pour les champions sortants ? il serait intéressant d’aborder la question secteur par secteur.

Les gardiens : Ederson portier indiscutable, un doute sur son remplaçant ?

Du côté des gardiens, Ederson Moraes devrait sans souci être reconduit au poste de gardien numéro 1. Auteur d’une excellente première saison en tant que rempart des Skyblues, le brésilien n’a aucune concurrence et n’est aucunement contesté ni par les supporters ni par Pep Guardiola, qui voit en lui le gardien parfaitement adapté à son système de jeu. Bon au pied, adepte des arrêts réflexes et n’hésitant pas à quitter sa ligne, Ederson n’a paru en difficultés qu’à très peu de moments durant la saison du doublé. Manchester City tient son gardien phare à la manière d’un David De Gea à United pour plusieurs années.
En revanche, un doute plane sur le gardien remplaçant du portier brésilien : Bravo semble être le gardien remplaçant naturel, mais celui-ci fait l’objet de plusieurs rumeurs de départs. Avec le départ d’Angus Gunn à Southampton, Arijanet Muric va progressivement être intégré au sein de l’équipe première, de quoi lui offrir quelques matchs durant les matchs où Guardiola fera tourner l’équipe et que Bravo ne sera pas titulaire ?
A côté de cela, Joe Hart est en recherche d’un club. La légende citizen effectue la pré-saison avec Manchester City mais il est très improbable pour lui d’occuper un poste durant la saison à venir.

• Gardien titulaire : Ederson

La défense : des latéraux clairement favoris, une charnière centrale plus incertaine

– Les latéraux
Recrutés l’année dernière, Benjamin Mendy et Kyle Walker vont logiquement occuper les postes de latéraux titulaires pour la saison.
L’anglais a été auteur d’une très bonne saison ponctuée d’un très léger passage à vide dû à l’enchainement des matchs, passage à vide vite oublié tant il a été important pour Guardiola et son besoin d’avoir des latéraux comprenant où et quand occuper les espaces offerts par les ailiers collants la ligne. Evoluant dans un profil moins direct qu’à Tottenham, Walker a su s’adapter à l’exigence tactique qu’impose Guardiola dans les changements de rythmes de l’équipe. La saison 2018-2019 devrait être celle où Walker corrige ses petits défauts, tels que le défaut de concentration lors des temps forts de City stoppés par une contre-attaque adverse. Ce défaut est souvent lui-même masqué par la vitesse à laquelle Walker parvient à rattraper son vis-à-vis, mais comme vu contre Liverpool, un adversaire pouvant égaler ses accélérations peut le mettre en difficulté. Reste que le latéral anglais de 28 ans a un avenir assuré au poste de latéral droit, relayé par Danilo. Ce dernier répond présent à chaque fois qu’il a été sélectionné par Pep, mais semble plus en difficulté dans le jeu que son homologue anglais.
Le français quant à lui a démontré de très belles choses, mais une rupture des ligaments a eu raison de la quasi-totalité de sa saison. Voulu par Pep depuis la double confrontation entre Manchester City et Monaco en Ligue des Champions où il a brillé par sa percussion et ses centres, Mendy a démontré qu’il avait sa place au sein de l’équipe. Néanmoins, la saison à venir sera des plus cruciales pour lui qui doit confirmer ce statut de latéral titulaire. Car son premier remplaçant a quant à lui fait bien plus que de jouer le rôle de doublure. En effet Delph a été l’auteur d’une excellente saison sur un poste qui n’est pas le sien, sa reconversion est le fruit d’un très long travail à l’entrainement où il a pu apprendre les bases du poste avant de les mettre en pratique sur le terrain.
L’autre remplaçant « improvisé », l’ukrainien Zinchenko, semble en partance, lui qui aura beaucoup moins d’opportunités de jeu avec le retour de Mendy.

– Qui pour occuper la charnière centrale ?
C’est une des grandes interrogations pour la saison à venir : qui de Stones, Otamendi, Laporte ou Kompany vont être les titulaires aux postes de défenseurs centraux ?
La saison passée, La saison débutait avec une défense à 3, défense rapidement reconduite à 4 suite à la blessure de Mendy. Pep pourrait recommencer à tenter l’association de 3 défenseurs centraux avec le retour du français en piston gauche.
Le défenseur ayant joué la grande majorité de la saison titulaire a été Otamendi. Ayant réalisé un bon exercice, le défenseur argentin semble bien parti pour occuper un des deux postes. A ses côtés pourrait se trouver Stones qui a été l’auteur d’une coupe du monde très impressionnante, avec des prestations saluées par les journalistes locaux.
Kompany reste quant à lui une énigme tant il est bon lorsqu’il enchaîne les matchs, mais sa propension à se retrouver blessé peut lui être préjudiciable aux yeux de l’entraîneur catalan.
Le dernier venu, Aymeric Laporte, est arrivé en cours de saison, mais a tout de suite su s’intégrer au jeu citizen. Le timing aidant avec la méforme continue de Stones et la mise à l’écart médicale de Kompany, Laporte a eu de suite l’opportunité de s’imposer au sein de l’effectif, opportunité saisie avec brio. Néanmoins, arriver à faire un impact est relativement différent de s’imposer sur la longueur d’une (très) longue saison, et il sera intéressant de suivre la progression du jeune français qui ne manquera pas de chances de s’imposer.
La tendance serait donc à la reconduite du duo Otamendi-Stones au moins pour le début de saison

Défense centrale : Otamendi-Stones / Laporte-Stones / Otamendi-Kompany ?

Le milieu : des indiscutables, assez de renforts ?

La question que tous les citizens se posent à l’heure actuelle est : qui pour soulager, voire apporter de la concurrence, à Fernandinho ?
Le rempart au milieu a effectué une brillante saison comme fer de lance de l’équipe tout en jouant le rôle de milieu le plus défensif dans un secteur occupé à 3. Néanmoins, la saison à venir est celle où Guardiola veut non seulement confirmer un exercice précédent de tous les records, mais plus encore, il veut conquérir le titre qui échappe au club depuis ses ambitions nouvelles : la Ligue des Champions. Pour se faire, le technicien catalan va tirer sur les organismes et le mental de tous les joueurs du groupe. Or, la position de Fernandinho dans le système actuel est très certainement le plus exposé à la fatigue tant Guardiola lui en demande aussi bien physiquement que tactiquement. Une recrue dans ce secteur aurait été grandement bénéfique au sens de plusieurs observateurs, mais la stratégie adoptée par les dirigeants du club en a décidé autrement – du moins jusqu’à présent- et Fernandinho sera épaulé par Gundogan et Delph si besoin. L’allemand a prouvé qu’il pouvait évoluer dans un poste de relayeur mais a eu plus de difficultés lorsqu’il a été replacé en tant que sentinelle. Quant à Delph, celui-ci évoluerait au sein de son poste naturel et a déjà prouvé qu’il pouvait dépanner sans difficultés dans ce secteur de jeu.

Il est impossible de parler d’enjeux sans évoquer celui qui était, sans doute, la star de cette équipe la saison passée : Kevin De Bruyne. Le milieu de terrain de 27ans a brillé tout au long de la saison par des prestations de classe mondiale, et a bien failli remporter le titre de meilleur joueur de la saison, finalement remis à l’attaquant phare de Liverpool Mohamed Salah.
La saison qui va débuter sera celle où De Bruyne peut s’affirmer parmi les 5 meilleurs joueurs du monde, derrière le trio d’intouchables Messi-Ronaldo-Neymar ; et aux côtés de milieux stars que sont Modric et Kroos. Le belge sera une nouvelle fois au cœur du jeu voulu par Pep, et il a désormais l’expérience pour amener l’équipe au plus loin dans les différentes compétitions auxquels les joueurs vont faire face. Il faut noter que les matchs où il sera mis au repos profiteront à Phil Foden, la pépite anglaise sortie du centre de formation mancunien, et qui a déjà débuté son processus d’intégration au groupe. Nul doute qu’il aura des cartes à jouer lors des rencontres de FA Cup ou de Carabao Cup dans une équipe partiellement remaniée ; voire en Ligue des champions si la qualification est acquise avant la dernière journée des phases de poules. Gundogan pourra encore une fois avoir une carte à jouer si Pep décide de le laisser là où il se sent le mieux, à savoir en relayeur.
A ses côtés se trouve l’intouchable magicien espagnol David Silva. Le milieu de terrain espagnol a traversé une saison avec des hauts et des bas, aussi bien sportifs qu’extra-sportifs : ayant débuté avec un peu de mal la saison, El Mago a su trouver les moyens de retrouver de sa superbe et le duo formé avec Kevin De Bruyne a permis de développer un des plus beaux jeux vus en Premier League. Mais Pep Guardiola l’a annoncé : le magicien espagnol jouera moins de matchs cette saison, de quoi en profiter l’autre magicien, Bernardo Silva.
Le portugais arrivé presque sans rumeurs à Manchester City l’été dernier a joué de nombreuses minutes et a progressivement intégré la machine mancunienne. Sa capacité à déborder et à débloquer des situations a souvent permis à l’équipe de se sortir de situations périlleuses, comme en témoigne son but face à Chelsea à l’Etihad où la nette domination mancunienne ne se concrétisait pas, jusqu’à sa conclusion d’une action collective parfaitement exécutée. Bernardo sera celui à qui profitera la baisse de temps de jeu de David Silva et il a tout pour devenir son successeur légitime.

Le milieu : Fernandinho – De Bruyne – David Silva / Bernardo Silva

L’attaque : qui sortira vainqueur de la concurrence au poste d’ailier droit ?

C’est très certainement le poste où les choix de Pep seront les plus discutés : qui sera titulaire sur le côté droit de l’attaque ?
Les deux choix se défendent pourtant : Raheem Sterling a énormément évolué sous Pep : intelligence de jeu, percussion, placement, tout a été travaillé avec le technicien, en témoignent ses statistiques à la fin de la saison (18 buts, 11 passes décisives en championnat). Reste que sa lucidité par certains moments est une question à soulever, d’autant plus que ses points forts sont aussi des qualités chez le dernier venu : Riyad Mahrez.
L’ancienne star de Leicester, partie avec un titre de champion d’Angleterre et un trophée de meilleur joueur de la saison la même année, est le renfort principal de l’équipe – pour le moment – et sa venue vient apporter un profil différent de celui de Sterling : capable de faire changer de rythme à toute l’équipe, à déstabiliser un bloc par ses simples dribbles et redoutable finisseur en plus de jouir d’une qualité de passes bien au-dessus de la moyenne, Mahrez peut s’imposer dans énormément de clubs du top européen.
Mais la progression de Sterling pourrait se stopper brutalement si celui-ci venait à ne pas jouer assez de matchs, de plus il fait partie des joueurs clés selon Pep qui n’a pas hésité à lui afficher son soutien lors des périodes plus difficiles pour le jeune anglais.
Néanmoins, au pic de leurs formes respectives, Mahrez garde une longueur d’avance sur Sterling tant l’attaquant algérien peut changer un match à la moindre occasion, à la manière d’un Eden Hazard.

La saison 2018-2019 pourrait bien être celle de la confirmation parmi les meilleurs joueurs européens : Leroy Sané. La pépite allemande est l’auteur d’une saison exceptionnelle avec les Skyblues et ce, malgré une inconstance assez conséquente de près de 2 mois en début d’année. La saison à venir peut le propulser au rang de star mondiale, lui qui est déjà une révélation depuis maintenant 2 ans. A lui de prouver qu’il peut tenir une année entière au top de sa forme, chose que Pep et énormément d’observateurs le savent capable. Il pourrait bien être la clé du succès de Manchester City sur le stage de la plus grande compétition européenne.
Dans l’axe, sans grande surprise, le Kun devrait retrouver sa place de titulaire. La légende argentine a déclaré dans la presse qu’il se sent comme avec un genou neuf depuis son opération, déclaration qui ne peut être que de bon augure à l’aube d’une très longue et éprouvante saison. Le retour de l’avant-centre argentin va également permettre à Gabriel Jésus de progresser sans trop de pression. Auteur d’une coupe du monde engagée mais insuffisante pour un attaquant de son calibre, celui-ci va pouvoir retrouver de son allant pour confirmer son statut de promesse brésilienne qui semblait lui peser lourd ces derniers temps.

L’attaque : Sané – Kun Aguero – Mahrez/Sterling

L’équipe : la Ligue des Champions en ligne de mire

L’équipe va devoir puiser dans son mental afin de faire au moins aussi bien qu’une saison de tous les records, et pourquoi pas aller chercher le titre suprême qui lui échappe depuis tant d’années. Avec Guardiola, l’objectif est clairement d’atteindre la victoire finale tout en conservant leur titre de champions d’Angleterre en plus de la FA Cup et de la Carabao Cup. A eux désormais de jouer.