La première interview de Kalvin Phillips à Manchester City

0
1681

Kalvin, bienvenue à Manchester City ! Tu dois être euphorique.

« Oui, évidemment c’est génial, enfin tout est réglé et je suis officiellement un joueur de Manchester City, ce dont je suis très heureux. »

 

Cela te semblait-il être le bon choix pour ta carrière ?

« Oui absolument, je pense que ces dernières années j’ai été bon, j’ai intégré la sélection anglaise. Je voulais me tester au niveau supérieur, avec des joueurs incroyables et un manager incroyable. »

 

Tu as affronté City 3 fois et tu as été bon, je crois que tu n’as concédé qu’une seule défaite. Qu’as-tu appris de ces matchs ?

« C’est dur de garder la balle (rires), c’est dur de la récupérer, il y a une qualité incroyable avec son style qui m’a toujours attiré. »

 

Pep [Guardiola] t’avais serré la main à la fin de l’un de ces matchs, t’en souviens-tu ?

« Oui, c’était à Elland Road, il pleuvait, nous avions obtenu le nul 1-1. C’était un gros match, je pense que c’était mon premier match contre City. Je faisais le tour pour serrer la main à tout le monde, je ne parlais pas trop parce que j’étais assez impressionné. Pep est venu me serrer la main, je l’ai remercié en souriant (rires). C’était un moment génial, je suis ici désormais et c’est lui qui va me manager… c’est quelque chose que j’ai toujours visé. »

 

Il était lui-aussi milieu défensif, as-tu hâte d’apprendre de lui ?

« Oui bien-sûr, je pense que je vais beaucoup apprendre, mais pas seulement de lui : de toute l’équipe. L’une de mes motivations était d’être coaché par Pep et de jouer avec toutes ces stars de l’équipe, bien m’intégrer, apprendre et performer. »

 

Tu as joué sous les ordres de Marcelo Bielsa qui est l’une des inspirations de Pep. Qu’as-tu appris de lui ?

« C’est lui aussi un manager de classe mondiale, obstiné. Il m’a intégré dans son plan de jeu et m’a permis de progresser, plus que ce que je croyais. Je lui suis très reconnaissant. »

 

T’avait-il déjà parlé de Pep ?

« Oui, mais je ne m’en souviens pas bien, il disait que ses équipes étaient les meilleures du monde, avec des grands joueurs…que du positif. »

 

Quand tu affrontais City, sentais-tu que le style de Leeds était proche ?

« Oui en quelque sorte, City joue avec un rythme élevé, garde bien la balle, marque beaucoup. Après notre promotion, nous avons bien commencé grâce à ces mêmes qualités, mais nous savions qu’il y allait y avoir des buts dans les 2 sens. »

 

Tu as toujours connu Leeds, as-tu hâte de découvrir l’histoire de City ?

« Oui absolument, depuis mon enfance je suis fan de Leeds, c’était donc une grosse décision pour moi de venir ici. »

 

Quel sera ton rôle selon toi dans cette équipe ? As-tu hâte de découvrir de nouvelles choses ?

« Oui, comme je l’ai dit, c’était l’une des raisons de mon choix. C’est difficile pour moi de déjà décrire mon rôle, mais j’ai hâte de m’intégrer (rires). »

 

Tu as joué des gros matchs avec l’Angleterre, quelle aide cela pourra-t-il t’apporter pour la Ligue des Champions ou les gros matchs de Premier League ?

« J’ai participé à la finale de l’Euro [2020], honnêtement je n’étais pas nerveux pendant le match j’ai ressenti le contrecoup après. Je gère bien ce genre de situation, je pense être adapté au gros matchs, même si je n’en ai pas encore connu beaucoup. »

 

Il y a désormais une connexion du Yorkshire avec John StonesKyle [Walker] et Erling [Haaland] bien-sûr (qui est né à Leeds), t’ont-ils parlé de cette proximité ?

« Oui, je leur en ai parlé lors du dernier rassemblement international, ils m’ont dit que je devais venir, que c’est l’une des meilleures équipes au monde, avec un grand manager et un grand staff, que le Club est géré différemment des autres. J’ai été très intrigué évidemment, et cela a fini par arriver (rires). J’ai hâte de les revoir à l’entraînement. »

 

Ta famille est présente, quel rôle a-t-elle joué dans ta vie et que t’apporte-t-elle ?

« Tout ce que je fais est pour eux, ces dernières années ont été difficiles, ma famille est ce pourquoi je veux réussir, pour la rendre fière. C’est en partie grâce à elle que je suis ici. »

 

Que ta grand-mère dirait-elle ?

« Elle serait heureuse, c’est dur à dire. Elle m’a toujours dit de suivre mes rêves et c’est l’une des raisons de ma venue. »

 

Est-il vrai qu’avant les matchs tu écoutes une musique en hommage à elle ?

« Oui, que ce soit dans le vestiaire, le bus ou la voiture, cella m’inspire et me motive. »

 

Comment décrirais-tu le style de City ?

« C’est très dur à décrire honnêtement, je ne le connais que d’un point de vue extérieur. Je dirais juste qu’il est différent, intriguant… j’ai la chance de pouvoir le pratiquer désormais et j’ai hâte. »

 

Quand as-tu appris l’intérêt de City ?

« J’avais vu beaucoup de rumeurs, mais on ne croit pas tout ce que l’on lit. Je dirais il y a 2-3 mois, j’ai été contacté par Txiki [Begiristain], c’est là que j’ai su que c’était une option. J’étais en vacances quand Leeds a accepté l’offre de City, c’était génial, même si Leeds a été mon club de toujours. »

 

Y a-t-il un joueur de City que tu admires en particulier ? Ou avec lequel tu as hâte de jouer ?

« Il y a des joueurs incroyables, mais j’ai dû marquer Kevin de Bruyne et j’ai hâte de jouer avec lui (rires). »

 

Que penses-tu qu’Erling puisse apporter à la Premier League ?

« Il est incroyable, ses buts parlent pour lui, il a une finition phénoménale. Je pense que c’est un bon gars, Jude Bellingham m’en a parlé. »

 

Tu prends le numéro 4, le dernier a l’avoir porté est Vincent Kompany, y a-t-il une raison particulière ?

« A Leeds j’avais le 23, c’est l’un des mes favoris, mais je voulais de la nouveauté, j’espère être marquant avec celui-ci. »

 

Est-ce vrai que Bielsa te considérait comme un numéro 4 ?

« Oui, mais comme j’avais pas mal marqué la saison précédente je me voyais comme un 8, mais il m’a dit que j’étais 4, il a vu l’avenir (rires). »

 

Quelles sont tes qualités ? Que peux-tu apporter à cette équipe ?

« C’est difficile (rires)… Le travail, l’humilité, la détermination, la passion… et la joie. »

 

A quel point as-tu hâte de découvrir la Ligue des Champions ?

« J’ai très hâte évidemment, c’est une grande étape pour moi, j’espère que nous irons loin et pourrons la gagner. »

 

Quel est ton potentiel ?

« Je pense que j’ai encore beaucoup à montrer, j’ai dépassé mes attentes avec Bielsa, j’ai hâte de faire de même avec Pep. »

 

Tu seras toujours une légende de Leeds, les fans semblent avoir bien accepté ton départ, as-tu un message pour eux ?

« Merci pour tout, ils ont été géniaux dès mon premier match, qu’ils continuent de supporter Leeds et tout ira bien. »

Nos réseaux : Facebook – Twitter – Instagram – Site Internet