MCIFCP: La conférence de presse de Guardiola et Dias

0
194

L’Europe est de retour à l’Etihad face aux champions du Portugal! Premier gros test dans ce groupe, il faut commencer cette campagne européenne avec une victoire! Voici ce qu’en pense Pep Guardiola accompagné de Rúben Dias:

Rúben Dias:

 » Je suis vraiment heureux d’être ici et d’avoir la possibilité de jouer dans cette compétition pour une équipe comme City. C’était évidemment une des raisons pour laquelle je suis venu, je suis venu ici pour le club, la manière dont il joue et dont il gagne.

Bien sûr que City est dans le groupe des équipes qui peuvent gagner la compétition. Certains sont proches, d’autres un peu moins, mais chaque année, ça repart à zéro. C’est une nouvelle année avec de nouveaux joueurs.

Je ne suis pas là depuis longtemps, mais chaque jour est une nouvelle opportunité. Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous entraîner. C’est plus: jouer, s’entraîner, se reposer et rejouer. Vous pouvez commencer à voir l’influence de l’entraîneur et des joueurs.

Je suis la personne qui connaît le mieux Porto et j’essaierai d’aider du mieux que je peux. En espérant que ce soit de bonnes informations pour approcher au mieux le match.

J’avais beaucoup de pression quand j’étais jeune. J’en ai aussi eu quand je suis rentré dans l’équipe première de Benfica, quand j’ai été appelé en équipe nationale, et j’en ai encore maintenant. C’est le football. Plus haut vous allez, plus la pression est forte. J’aime ça.

La seule chose que je dirai, c’est que ma mentalité me pousse à être aussi complet que je le peux. Je fais toujours de mon mieux. C’est évidemment encore mieux d’avoir de bonnes personnes autour de soi pour apprendre de la bonne manière.

L’équipe m’a très bien reçu. En ce qui concerne le leadership, j’ai toujours pensé que chaque joueur doit être un leader pour lui-même.

Pep est un ami maintenant. La saison dernière, nous avons été malchanceux. Ça fait parti du football. Parfois vous gagnez, parfois non. Ce sera juste un autre match de football.

Vous ressentez tout de suite la différence, la compétitivité du championnat, la grande qualité de l’équipe. Malheureusement, la COVID ne permet pas de ressentir l’atmosphère du stade, mais c’est quand même très différent.

Je ne vois aucune rivalité entre moi et Porto. C’est une bonne équipe. Ils savent quoi faire sur le terrain, ils sont bons sur coup de pieds arrêtés. Nous savons qu’un match difficile nous attend et nous devrons être bons pour gagner.  »

Pep Guardiola:

 » C’était important après le début de saison, surtout avec les équipes que nous avons rencontrés. J’étais impressionné à quel point ils étaient forts. Depuis le début de la saison, l’ambiance de l’équipe est très bonne. Les relations entre eux sont spectaculaires.

Toutes les saisons débutent de la même façon. Vous connaissez la réponse. Pour beaucoup de clubs, dont nous, c’est incroyable d’être dans cette compétition. Le premier pas est de gagner le premier match. Nous sommes encore loin du plus gros objectif. En considérant ce qu’il s’est passé, nous ne sommes pas autorisés à rêver.

La réalité c’est que gagner les matchs à domicile, c’est très important pour se qualifier. Nous ne sommes pas encore tout à fait, là où nous voulons être. Zinchenko est de retour. Mendy va bientôt revenir.

C’était un honneur de jouer d’autres matchs, malheureusement nous n’avons pas pu aller en demi-finale face au Bayern. Le problème n’était pas la préparation. Le problème était que 4 ou 5 joueurs ont été testé positif à la COVID mais aussi les blessures dès le début.

Ça a reporté notre préparation. Tous les clubs sont dans les mêmes circonstances. C’est important que les joueurs reviennent en forme et s’entraînent dans une bonne ambiance.

Nous devons jouer 6 matchs de poules, ils sont tous importants. L’objectif est d’obtenir les trois points et c’est toujours mieux de commencer à domicile.

Rúben a très bien expliqué ce qu’est Porto comme équipe. Nous devons être plus réguliers et nous améliorer sur les petits détails.

J’espère que Virgil Van Dijk reviendra bientôt. Je n’aime pas que des joueurs importants soient blessés et pendant longtemps. Je ne le connais pas, mais il a l’air fort. Je suis pressé de le revoir sur un terrain et rendre le championnat meilleur. C’est un des meilleurs.

(face à Lyon) C’était un moment difficile. Je me suis senti responsable. Je n’ai pas pu conduire le club et les joueurs. Nous devons accepter la réalité, nous n’étions pas assez bons.

Ce n’est pas que nous avons mal joué, mais nous avons fait des erreurs et ça ne pardonne pas dans cette compétition. La réalité c’est que chaque joueur et chaque entraîneur, pas seulement dans ce club, doit avoir de très grandes attentes.

J’ai le sentiment que nous sommes proches. Chaque saison, quand j’analyse quand nous sortons, j’ai le sentiment que nous sommes proches. Ce n’est pas à propos de la mentalité, c’est plus le désir et éviter les erreurs.

Quand vous revoyez les matchs, même quand nous perdons 3-0 contre Liverpool, Tottenham, Lyon, il manque un rien. Il y a des petits écarts et nous devons les résoudre.

Porto est une des meilleures équipes du Portugal. Ils ont la mentalité de gagner tous les week-ends. Ils sont forts physiquement, avec Pepe et Mariga en attaque, avec les longs ballons. Ce sera un match difficile.

C’est un bon challenge pour nous, nous avons deux jours pour les connaître. Nous verrons ce qu’il se passera.

Le football portugais est exceptionnel. La qualité qu’ils ont, même sur le banc. J’ai été formé avec des joueurs portugais comme Figo, Courto et Victor Baia à Barcelone. «